Chut…

Écoutes les murmures des murs, ils me parlent de toi!

Et puis enfin, la pluie exhala le souvenir de ton parfum, à l’aube…

Inspiré d’une promenade dans les rues du vieux Trois-Rivières, pèlerinage occasionnel au fil des mots. Quelques unes des 300 plaques disséminées sur les murs du quartier, manifestation permanente du Festival international de la poésie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s