Chut…

Écoutes les murmures des murs, ils me parlent de toi!

Et puis enfin, la pluie exhala le souvenir de ton parfum, à l’aube…

Inspiré d’une promenade dans les rues du vieux Trois-Rivières, pèlerinage occasionnel au fil des mots. Quelques unes des 300 plaques disséminées sur les murs du quartier, manifestation permanente du Festival international de la poésie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s