J’avais un rendez-vous…

Mais je ne le savais pas.  Je ne devais même pas passer par là, j’ai changé l’itinéraire en cours de route.  Je me suis encore trouvé dans le trafic de l’heure de pointe, mais pas de Boston cette fois.  Plutôt de New Haven, Connecticut.  Mon GPS me faisait traverser le centre-ville, il était 16h30.  Je me suis dit non, pas encore.  Depuis quelques quadrilatères, je me disais WOW, c’est donc ben beau ici.  Alors j’ai parqué mon west et je suis descendu pour prendre une marche en attendant que la fluidité de la circulation revienne.  Mais là, je me suis promis de prendre mon temps.

Je regarde autour, je suis ébahi devant la beauté des édifices qui forment le campus de Yale University.  Je vois que la Art Gallery est encore ouverte, j’y entre, explore un peu et puis tout à coup, j’éprouve comme une espèce de vertige devant une exposition, on y expose des oeuvres d’artistes américains qui illustrent l’histoire de la conquête du territoire vers l’ouest…  N’est-ce pas justement ce que je m’apprête à faire, parcourir le territoire américain vers l’ouest!  J’en reste bouche bée.  J’ai  alors eu une petite pensée pour Éluard qui disait « Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous. »  Il fallait que je voie cette exposition à ce stade-ci de mon parcours.  J’en connais un autre qui affirmerait probablement que je me trouve en pleine synchronicité.  Je ne saurais le contredire.

Après cette visite, je sors déambuler aux alentours et je tombe en amour, le vieux campus de Yale me jette par terre.  Il me donne envie de refaire ma carrière là.  C’est le plus beau campus que j’ai vu je crois (dommage pour mon alma mater, mais après ça le campus de l’université Laval est d’une banalité navrante).  J’ai essayé d’en capturer le charme dans ces quelques photos.

En passant devant un petit booktrader du quartier, j’ai eu envie de vérifier s’il avait ce bouquin que je regrette de n’avoir pas encore lu.  Eh oui, je me suis offert d’occasion On the road de Jack Kerouac. Dans le texte, comme on dit.  Tout un défi de lire un poète en anglais.  On verra!

PS Le temps d’écrire ce texte dans un petit bar du quartier en prenant une bière, il s’est mis à tomber des clous dehors.  Je crois bien que je vais manger une boucher ici avant de repartir.

Publicités

2 réflexions sur “J’avais un rendez-vous…

  1. En passant, quel genre de GPS as-tu ? Bizarre que tu ne puisses pas décider toi-même d’éviter les centre-ville…Je croyais que tu utilisais Streets&Trips sur une petit ordinateur…. Enfin, ce fut un mal pour un bien….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s