Denver forever… (ajouts)

J’espère que non, mais Denver sera marqué comme l’endroit où les problèmes mécaniques ont commencé à me tracasser.  Dans les derniers miles des plaines (c’est vrai qu’il y faisait une chaleur record, plus de 100˚F), je me suis mis à entendre la pompe à essence anormalement bruyante.  Je me suis rendu jusqu’à Denver où je suis allé voir un concessionnaire VW, j’étais inquiet de ne pouvoir aller plus loin.  Après discussion laborieuse, à cause de mon anglais déficient, j’obtiens un rendez-vous le lendemain pour remplacer la pompe.  Je ne lui faisais plus confiance pour aller plus loin.  Une fois le camion en l’air sur le « lift », on a vu l’évidence, les amortisseurs arrière coulaient assez pour devoir les changer aussi.  Chez un concessionnaire, la facture est toujours plus élevée que chez son mécanicien indépendant, résultat : «a thousand bucks» pour le tout!

C’était un vendredi, il était tard pour reprendre la route et comme ça m’arrive toujours dans les grandes villes, c’était l’heure de pointe… encore!  Je décide de retourner au Cherry Creek State Park tout près où j’avais passé la nuit précédente, trop tard, c’était complet.  Je cherche ailleurs pas trop loin, je suis fatigué de cette journée dispendieuse et perdue.  Je vois un RV Park à quelques miles, je m’y présente et on me refuse l’accès! NO VANS, ONLY RV… Fuck You Flying Saucer RV Park !!!

Je repars donc et la lumière du liquide refroidisseur se met à flasher.  Pourtant, il n’en manque pas et ça ne surchauffe pas non plus.  Je cherche un MacDo pas loin pour du réseau, je m’y installe dans le fond du parking.  Je consulte le Repair Shop Review sur RaodHaus.com.  J’identifie un atelier très majoritairement recommandé, à Boulder.  C’est environ à 45 miles d’ici.

Je passe la nuit dans le parking du MacDo et demain matin, samedi, je me rends à Boulder.  J’y serai pour la première heure lundi matin.  Si je n’y arrive pas par moi-même, ce sera le CAA Plus.   Entékas, je ne retourne pas chez le concessionnaire et je ne vais pas plus loin sans vérifier tout ça.

En attendant la suite, Smith Center au levé…


Et un petit morceau d’infini…

(ajout) Bilan de la nuit dans un parking de MacDo en prenant un latte pour les remercier :  Beaucoup de va et vient au service à l’auto, les Américains semblent tellement friands des DriveThru, y a toujours une file.  Et puis, une interception de police avec deux voitures patrouille, juste à côté du west, suivie d’une arrestation menottée d’un drôle de type avec une coupe iroquois au volant d’un gros VUS Cadillac.  Je suis passé complètement inaperçu, faut dire que j’ai un peu fait le mort.

Bon, maintenant allons tourner la clé pour voir si je peux me rendre à Boulder…

(ajout 2)  Me voici à Boulder, jolie petite ville aux pieds des montagnes.  J’ai vu la shop avec quelques Vanagon dans la cour.  Évidemment fermé en ce super beau samedi.  Je me suis rendu tout à fait normalement, tout semble sous contrôle.  Alors je ne crois pas rester ici jusqu’à lundi matin.  Je pense que BeauBrun est comme son propriétaire, il haït ça le trafic!  Même dans ma voiture climatisée, je déteste le parechoc à parechoc, ça me fait bouillir… comme BeauBrun.  En plus, je crois que ça l’a mis en criss de se faire exclure…

Je suis vraiment dû pour un séjour nature là, alors direction White River National Forest (Heaton Bay Campground) à une centaine de miles d’ici.

Publicités

5 réflexions sur “Denver forever… (ajouts)

  1. Ces chers amis des U.S.A. et leurs satanés R.V. PARKS, ils ne sont vraiment pas accommodants ,surtout en saison touristique. C’est pour ces raisons que je voyage le printemps.
    Mais ,BeauBrun sera récompensé, bien sûr si il tient le coup car le plus beau est à venir au niveau des campings. Il croisera sur son chemin de nombreux Nationals Parks ,incluants sur leurs sites des cavernes ,des canyons etc. à visiter. Si BeauBrun se refait une santé, il y a l’Arisona qui l’attend avec sa fôret pétrifiée ,son cratère de météorite et ses nombreux canyons.Et ensuite le bout de son rêve la Californie……………
    J’espère que tout les pépins mécaniques se régleront et surtout à peu de frais.

  2. Bonne chance Jacques!

    C’est «plate» à dire (même si tu viens de quitter le plat niveau des Big Plains 🙂 mais les contretemps, les contre – ton -gré, et tout ce qui vient à l’encontre de ta volonté et qui te fait chier au max fait partie de la Grande Aventure; le Ying et le Yang, impossible d’y échapper.
    On ne peut alors que s’y résigner! ‘That’s it that’s all, lève tes trawls’

  3. Toujours très belles tes photos, c’est intéressant de te suivre. Pour ta tite lumière, il y a de bonnes chances que se soit le sensor lui-même qui est défectueux ou un mauvais contact quelque part, il y a quelqu’un sur le mailing des Mononcs qui a eu ce problème, il me semble que finalement c’ était au niveau de l’ignition. Bonne chance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s