Le pacifique…

Camping dans le désert près  de Las Vegas où tout ce qui pousse est irrigué individuellement sinon ça mourrait, 100°F la nuit.  Il n’y avait qu’un seul autre campeur sur tout le site.

camping déser las vegas

(11 juillet)  J’avais assez vu de désert et j’avais hâte de voir la mer, alors on a fait d’un trait la route de Las Vegas à Oceanside CA, petite ville balnéaire du comté de San Diego que nous voulions aller visiter.  Nous sommes arrivés sur la plage presque au coucher du soleil sur la mer, ça faisait changement du désert et l’air était pas mal meilleur que les 40°C du Nevada.

Nous nous sommes rendu compte qu’on était en haute saison quand on s’est cogné le nez sur les affiches  «Campground FULL» des states parks côtiers qu’on avait repérés sur la carte. D’ailleurs, ça a été le cas tout au long de la côte, seulement quelques places disponibles sans réservation, à chaque jour, dans toutes les sortes de parcs, national, d’état ou de comté.  C’est l’inconvénient de ne pas vouloir planifier ses déplacements.  L’alternative est les RV parks, mais la plupart sont chers et laids, des parkings où on se retrouve entre 2 gros autobus.  Ce n’est pas facile de trouver des endroits pour squatter, «No overnight parking» est la devise de toutes les affiches de bienvenue…  Tout de même, on a découvert assez tôt, quand on a pris le train pour aller à San Diego, que les parkings de gares de banlieue toléraient le parking de nuit, ça nous a dépannés quelques fois par la suite.  Le principal inconvénient en squat, c’est de ne pas pouvoir lever le toit, au risque de se faire remarquer et prier de partir, ça nous est arrivé.  Pis oubliez les Walmart, sur leur site internet, il y a la liste des magasins où on ne peut pas passer la nuit et ça semble être tous.

Après quelques jours sur la côte, on apprécie vraiment le confort du climat, on est en juillet et c’est juste assez chaud pour être bien, même que parfois c’est un peu frais.  Ça m’a fait comprendre que l’attrait de la Californie réside aussi dans la douceur de son climat qui en plus est comme ça à l’année.

Les pieds dans le pacifique, sur la plage du state park de Encinitas.

Première visite donc, San Diego.   On a quitté le state park tôt pour se stationner gratuitement et sans limites, à la gare de Solana Beach, d’où on a pris le train pour aller à San Diego, quelle bonne idée on a eue!  Le train coûtait des pinottes et nous a amenés en douceur dans le centre-ville, en longeant la côte, super agréable!

Après une courte visite au musée d’art moderne, où on a vu une fascinante installation vidéo qui nous a captivés près d’une heure, on a déambulé à pied dans les alentours en appréciant le décor exotique de la ville.

La gare de Santa Fe

gare Santa fe, san diego-1

gare Santa fe, san diego-2

gare Santa fe, san diego-3

Scènes de rues

san diego-1 san diego-2

san diego-14

Le bureau de poste

san diego-3 san diego-4

Curieuse place commerciale

san diego-5

san diego-6 san diego-7

Le moderne côtoie le plus ancien

san diego-13

san diego-8

san diego-9

Vue du train au retour

san diego-10

Après le coucher du soleil, un coin de plage auquel on accède entre 2 maisons à Solana Beach

san diego-11 san diego-12

Collage vidéo de ce que j’ai pu capter à la sauvette de l’installation du Museum of contempory Art San Diego.

Publicités

2 réflexions sur “Le pacifique…

  1. J’attendais avec impatience que vous puissiez mettre des mots et des photos sur votre voyage de rêves, pour que nous aussi puissions rêver à notre tour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s