Voyage intérieur au pays inachevé de Gaston Miron…

AFFICHE_Miron_web

 

En ce lendemain des Jutra, j’arrive tout juste de visionner MIRON – UN HOMME REVENU D’EN DEHORS DU MONDE, une magnifique réalisation de Simon Beaulieu, actuellement à l’affiche dans un cinéma près de chez-vous.  D’entrée de jeu, je vous exhorte de courir le voir pendant que c’est encore possible de le visionner sur un grand écran immersif, il le mérite pleinement!

Pour moi, ce fût le plus beau voyage que j’ai pu faire au cœur de l’œuvre de ce phare éblouissant de la poésie québécoise et universelle, de la culture québécoise, de l’âme du peuple québécois, de son histoire et de son cinéma.

Il ne s’agit pas d’un documentaire traditionnel, mais plutôt d’une oeuvre poétique et cinématographique accomplie qui nous transporte par la parole de Miron, avec les mots de Miron, et surtout, la voix fascinante de Miron, sur le fil de l’histoire du Québec.  Histoire montrée et montée avec des images de très nombreux extraits de films connus et d’archives inédites choisis dans tout le répertoire des grands documentaristes qui ont fait l’histoire du cinéma québécois. Époustouflant !

Cette œuvre originale est aussi un film qui s’inscrit parfaitement dans la tradition créatrice et innovatrice dont sont issus la plupart des films qui ont fourni les images choisies pour bâtir cette œuvre unique.  Rappelons que le cinéma Québécois est venu au monde par le documentaire tel que l’on réinventé les Groulx, Lamothes, Breault, Arcand, nommez-les tous, ils sont tous représentés, ces grands créateurs qui ont fait la singularité de notre cinématographie.  Par la réalisation de cette œuvre, Simon Beaulieu prouve qu’il est bel et bien un digne héritier de cette grande histoire du cinéma québécois.  Surveillez les Jutra de 2015, c’est un sérieux candidat pour le meilleur documentaire de long métrage.

En cette période électorale, la parole de Gaston Miron nous parle du pays inachevé avec les mots percutants du grand poète qu’il était. Disons-le, sa parole a contribué à forger l’identité québécoise en s’inscrivant profondément dans son époque et en inspirant tous les créateurs de sa génération.  Seuls les poètes ont cette capacité de dire l’essentiel en touchant le cœur et l’âme et de transcender le superficiel.  Le voir célébrer la victoire électorale de 1976 avec Gérald Godin soulève littéralement la fierté et ravive l’espoir que ce pays inachevé puisse enfin naître et grandir au cœur de tous les Québécois. On rêve là, mais…

 

Publicités

Une réflexion sur “Voyage intérieur au pays inachevé de Gaston Miron…

  1. Salut cher Jacques

    Merci pour ces beaux et judicieux commentaires. Hé oui nous sommes tout proche du 7 avril, et le Québec nous appel. Encore une fois et grâce à des phares comme Miron, nous avons la chance de faire valoir notre futur.

    Merci et je t’invite à écouter pour espace mu via le lien : http://www.espace.mu/primeur/symphonie-rapaillee
    la belle poésie de Miron

    Au plaisir de se revoir

    Sylvain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s