Destination New York…

Comme premier départ en west pour 2014, nous avons décidé d’aller faire un séjour dans la grosse pomme.  Nous avons choisi de réserver un petit studio du côté de Brooklyn via le site de location Homelidays que je connaissais pour l’avoir déjà utilisé avec satisfaction lors de mon séjour à Paris en 2010.  Par contre, pas question de faire la route en fou pour s’y rendre.  On s’est donné 3 jours par les routes de l’arrière-pays.

Jeudi 29 mai donc, départ à l’aube.  Après deux déclenchements accidentels et un test, la photo officielle du départ.

Parenthèse, tsé les fâmeux selfis là, moi j’en fait depuis toujours avec mon 35mm et grand angle à bout de bras.  J’en faisait même avant Raymond Beaudoin pis son Polaroid, avec les vedettes.  Ça ne m’impressionne plus depuis longtemps.

départ NY-1départ NY-2départ NY-3

départ NY-4Nous étions fins prêts pour l’aventure habituelle d’un voyage en Westfalia!

Depuis Saint-Romuald, nous nous sommes dirigés sur les routes 216-112-147 qui traverse Chaudière-Appalaches et Estrie jusqu’à la frontière américaine de Norton VT.  Ensuite nous avons suivi la route 114 jusqu’à la route 5 que nous n’avons presque plus quittée tout au long de la rivière Connecticut.  Une belle randonnée à travers le Vermont sauvage sur une route de rêve à faire en west.

Nous avons fait une première escale à Brattleboro VT, sympathique petite bourgade juste à la limite du Massachusetts.  Nous y avons passé une nuit très tranquille dans un stationnement du centre-ville, après avoir exploré les lieux à pieds.

Lendemain matin, nous avons continué à serpenter le long de la Rivière Connecticut jusqu’à New Haven CT.  J’y étais passé en 2012 et je voulais que Marie-Claude voie le magnifique campus de Yale University qui m’avait tellement plu à l’époque.  Loin d’être déçus, nous y avons encore une fois fait une découverte incroyable qui m’a jeté par terre.  Non seulement tout le campus est remarquable par sa beauté, mais il comporte des richesses inouïes et inattendues.  De plus, il y avait foule sur le campus ce jour-là puisque c’était les retrouvailles des anciens sur tout le campus.  D’anciens étudiants devenus vieux semblaient avoir plaisir à se balader sur les lieux de leur alma mater.

yale-1 yale-2yale-5.5

L’Art Galery de Yale possède une impressionnante collection d’oeuvres d’art qui vaut le détour à elle seule.  Malheureusement, nous n’avions que 50 minutes pour en avoir un aperçu rapide avant la fermeture.  J’ai quand même pu m’attarder un peu dans la salle où on exposait une grande collection de photographies de musiciens de jazz du photographe américain Lee Friedlander.  Je le connaissais déjà pour ses photos documentaires sociales et j’ai bien apprécié celles-ci aussi, très bien mises en valeurs dans une magnifique salle.

yale-19 yale-18 yale-16 yale-15 yale-14 yale-17

Et que dire de la terrasse sur le toit avec sa vue sur la vieille ville, superbe!

yale-20 yale-21 yale-23 yale-22 yale-24

Mais c’est quelques minutes auparavant que j’ai eu mon choc culturel, en déambulant sur le campus, quand je me suis retrouvé devant un étrange bâtiment moderne, un bloc flottant presque au-dessus du sol.  Après en avoir croqué quelques portraits, je me suis approché pour voir ce qu’il y avait dedans.  La plaque à côté de l’entrée disait livres anciens et manuscrits.  Décidément, s’il y a une bibliothèque quelques parts, mon instinct m’y amène toujours.  Je pousse la porte de verre fumé pour y entrer et c’est là que je suis tombé sur le cul!

yale-4 yale-3

Cette bibliothèque est une véritable cathédrale par son ampleur et l’atmosphère de recueillement qu’on ressent en y pénétrant.  Dressée en honneur de la connaissance humaine, j’en ai été saisi d’émotion devant ce monumental hommage à l’intelligence et au savoir.

Remarquez la lumière extérieure qui traverse les parois de marbre, de la pierre translucide, somptueux!

yale-5

yale-7

yale-6 yale-9

yale-11

En furetant devant les vitrines d’expositions, j’y ai vu un exemplaire du premier livre imprimé de toute l’histoire de l’humanité, une bible de Gutemberg.  Non mais, cette réalisation en est une des plus importantes dans l’histoire humaine et il y en avait un des rares exemplaires devant moi.  J’étais subjugué!

yale-12

Dans une autre vitrine, ce chef-d’oeuvre du grand maître peintre naturaliste John James Audubon.

yale-8

Tout simplement magnifique!

Ce fut réellement un grand moment dans ma vie de voyageur curieux.

Après avoir passé une autre nuit dans un stationnement non loin de New Haven, nous avons continué notre route pour entrer dans Brooklyn samedi midi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s