Flashback sur Saint-Venant-de-Paquette…

BeauBrun est parti et il me revient des moments partagés avec mon compagnon de route que je n’ai pas encore relater sur ce blogue.

Par exemple, en septembre dernier je me suis rendu au coeur des Appalaches, sous les couleurs de la fin d’été, pour visiter Le sentier poétique des Amis du Patrimoine de Saint-Venant-de-Paquette, le patelin d’adoption de longue date de Richard Séguin qui a piloté ce projet collectif et communautaire qui nous offre un pèlerinage au cœur des mots et de la poésie québécoise.

Les routes pour y parvenir nous emmènent au travers des magnifiques Appalaches.  Chemin faisant, de nombreux points de vue incroyables nous offrent des paysages bucoliques inspirant la paix et le recueillement.

Saint-Venant-de-Paquette est un petit village «dévitalisé», comme disent les technocrates, mais plein de vie culturelle en ce sens qu’on y beigne dans le respect du territoire, de son histoire et de ses habitants.   Tout de suite en tournant sur la rue du Village on sent la fierté qui se dégage de ce coquet village, tout y est joliment aménagé.  Le cœur du village, comme tous les villages québécois, c’est son église, toute en bois, elle est magnifiquement conservée.  Il y a aussi le centre communautaire, quelques résidences et La maison de l’arbre, le café-bistro-accueil du Sentier Poétique.

Le sentier, c’est un parcours en trois étapes dans l’histoire de la poésie québécoise.  Différents présentoirs disséminés au long d’un chemin en sous-bois, offrent des extraits d’œuvres de poètes québécois de la région estrienne et d’ailleurs au Québec.  Le tout forme un bel éventail de nos plus belles plumes poétiques.

Déambuler au long des sentiers, guidé par d’étranges personnages de pierres, et accompagné par un audio-guide particulèrement réussi, nous faisons un voyage, une belle promenade à méditer, impregnés des mots, des odeurs, des couleurs et des chants de la forêt.  À la fin, on a juste envie d’y revenir!

La veille de ma visite au Sentier, j’ai soupé et dormi au camping municipal de Saint-Isidore-de Clifton devant un beau coucher de soleil.

À Saint-Venant, on m’a permis de squatter la halte municipale près du centre communautaire, malheureusement je n’ai pu m’installer sur un terrain à côté du cimetière qui eut été parfait, mais la corporation n’y veut pas de VR, ni gros autobus bungalow  (on les comprend) ni westfalia… (là on comprend pas). Bien dommage!

 Voici quelques photos de ces trois jours en septembre 2014

Publicités

8 réflexions sur “Flashback sur Saint-Venant-de-Paquette…

  1. Très intéressante suggestion d’aventure culturelle. Merci. Et comme toujours, des images fabuleuses. Merci.

  2. « Que-ce qu’on leur laisse? « … en autres, de très beaux paysages magnifiés par l’oeil du photographe.

  3. Un détour sans doute incontournable. Et pour le paysage et pour le respect du travail accompli par ce groupe de personnes.
    Merci d’avoir partagé ce coin de pays

    Sylvain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s