Ma musique dans les nuages…

Mélomanes et audiophiles, je vous raconte aujourd’hui mon virage vers la musique numérique dématérialisée que j’ai entrepris il y a maintenant 2 ans, pour écouter ma musique préférée dans mon salon et conséquemment dans mon Westfalia.  Pour ce faire, je me suis procuré un appareil qui diffuse sur ma chaine audio la musique enregistrée sur un disque dur connecté à mon réseau domestique.  Ainsi, je ne manipule plus de CDs ni de vinyles. Toute ma discothèque étant déposée en fichiers numériques sur mon serveur multimédia, et ces fichiers sont de plus en plus en format de qualité supérieure à ce qu’on trouve sur les Cds, et surtout bien meilleurs que les MP3 typiques d’iTunes.

Quand j’ai commencé à acheter de la musique au début des années ’70, tout le monde achetait la même qualité de support de diffusion, un 33 tours ou microsillon, qu’importe, il n’y avait qu’une seule qualité de diffusion et c’était la meilleure pour tous, le disque vinyle. C’était donc la qualité de la chaine sur laquelle on écoutait ces disques qui influençait la qualité sonore de ce qu’on entendait.

Depuis les fameux MP3 normalisés avec l’iTuneStore, la qualité de la source aussi varie. En tant que mélomane audiophile, je ne me suis jamais fait à ce nivèlement par le bas de la qualité des supports de distribution de la musique.  On avait choisi ce compromis sur la qualité à cause des limitations d’espaces des disques, pour avoir accès à la musique n’importe où avec les iPod et Cie. Tandis que moi, j’ai toujours préféré écouter la musique que j’aime dans un contexte dédié avec la meilleure qualité de reproduction que je pouvais m’offrir, plutôt qu’en faisant mon épicerie…

Il aura donc fallu pouvoir sortir du carcan imposé par Apple pour que je fasse le virage numérique dématérialisé, les MP3 étant des fichiers compressés qui ne correspondaient pas du tout aux critères de la haute fidélité qu’une bonne chaine audio de salon permettait déjà avec les vinyles et CDs. De plus, la capacité de stockage des supports ne posant plus vraiment de problème aujourd’hui, j’ai donc pu convertir tous mes CDs en fichiers de qualité supérieure. Fichiers que je peux lire sur ma chaine de salon grâce à mon «streamer» de musique personnel. J’ai choisi le Cambridge Audio StreamMagic 6 principalement pour son excellent rapport qualité/prix.  En bonus, avec cet appareil j’ai pu brancher la sortie audionumérique de ma télé HD dans ma chaine pour écouter films et concerts dans de meilleurs conditions. J’ai aussi accès à Spotify et toutes les radios internet du monde.  J’ai même pu utiliser la deuxième sortie audio pour alimenter, par un fil dissimulé jusqu’à ma chambre, un étage au dessus, la chaine qui s’y trouvait déjà, et avec laquelle j’ai maintenant accès au même contenu depuis mon lit…

Voici donc le cœur de ma chaine audio de salon et de son poumon, le disque réseau LaCie D2 Network. Un investissement de moins de 1000$ en ce qui me concerne, étant donné que j’ai conservé mes vieilles enceintes B&W DM110i et mon ampli Amcron D-75 qui sont encore très satisfaisants après presque 30 ans de service.  On gagne toujours sur le long terme à acheter de la qualité.

Cambridge-Audio-Stream-Magic-6-Silver_P_1200

lacitestchris-20091109-145427

Maintenant, quand je veux acheter des nouveautés, je commence par vérifier quels formats sont offerts en fichiers numériques. J’achète le plus souvent des formats comme les FLACs qui sont un format sans perte de qualité. Conséquemment, je n’achète jamais sur iTunes Store qui continue à vendre des MP3 de basse résolution. Si je ne trouve pas sur des sites comme Bandcamp par exemple qui de plus est plus payant pour les artistes, je préfère acheter le CD en magasin.

Cette dématérialisation a beaucoup d’avantages. À l’aide d’une application pour tablette ou téléphone, j’ai accès du bout des doigts à toute ma discothèque et aux fonctions devenues courantes, comme le contrôle à distance de ma chaine, la programmation des listes de lectures et tout cela sans devoir manipuler de CDs, vinyles etc.   J’ai aussi pu faire une copie dans mon téléphone des fichiers que je veux écouter ailleurs, dans mon Westfalia ou dans ma voiture. Par exemple, je n’ai qu’à brancher le téléphone à l’autoradio de mon campeur en USB ou en Bluetooth et le tour est joué.

Je conclus en disant que je suis très satisfait de ce virage qui me convient parfaitement, je ne retournerai pas aux CDs, ni aux vinyles qui demandent encore plus de manipulations pour une qualité sonore pas vraiment supérieure étant donné tous les caprices d’écoutes de ces galettes noires. La seule chose qui manque un peu, ce sont les belles pochettes des 33 tours, mais de plus en plus on les trouve en formats .PDF.

Enfin, j’ajouterais une recommandation essentielle, il faut toujours faire un backup de son ordinateur et de TOUS ses fichiers sur disque externe ou dans les nuages de l’internet, sinon ce virage pourrait devenir un désastre en cas de bris, de perte ou de vol.

 

Publicités

2 réflexions sur “Ma musique dans les nuages…

  1. Merci pour ce cours d’audiophilie 2.0 J’envie votre détermination et votre méthode savante à sauvegarder vos musiques préférées en augmentant sa qualité technique. Je ne me vois pas me livrer à un tel exercice, bien que le résultat soit des plus attrayants. J’écoute toujours mes 33 tours sur ma platine Thorens et lorsque je devrai me lever pour tourner un disque, je penserai à vous. Un dinosaure qui écoute depuis ses enceintes Isophon le son chaud procuré par l’aiguille Shure M-91-ED. Si nous nous rejoignons, c’est dans l’amour de la musique qui nous fait vibrer. Et dans les technologies actuelles et passées qui sont en phase. Avec ou sans échos.

    • J’avais aussi une platine Thorens jusqu’au moment où j’ai adopté les CDs, débuts ’90. En effet, quelle que soit la technologie, pourvu qu’elle permette à la musique de nous emporter en voyage au coeur des émotions qui nous font vibrer avec elle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s