En route vers Terre-Neuve: La planète Gros Morne…

Au cœur de la côte ouest de Terre-Neuve, se trouve le Parc National du Gros Morne… c’est qui/quoi le gros morne? Une montagne!

Gros Morne, on pourrait facilement s’y perdre une semaine tellement il y a à découvrir dans ce territoire, en explorant toutes ses particularités géographiques, géologiques et historiques. J’en ai fait un petit tour sur quelques jours. Sa grande diversité de paysages donne quasiment l’impression qu’on est sur une autre planète, au milieu du continent Terre-Neuve.  On y voyage de déserts en forêts, par vaux, fiords et montagnes, en suivant routes et sentiers de randonnée, le tout juché sur la côte ouest toute grande ouverte aux magnifiques couchers de soleil, dignes de mes meilleurs souvenirs de la côte Californienne.  Et il est vraiment très agréable de s’y abandonner, dans le farniente contemplatif, sur la grève caillouteuse, en observant le soleil disparaitre sous la ligne d’horizon infini du Golfe Saint-Laurent…  Parce que Gros Morne, c’est aussi la mer immense qui envahi le ciel.

Gros Morne offre plusieurs campings, tous différents, en bord de mer, à flan de collines panoramiques ou en forêt.  Pourquoi pas les faire tous pour essayer?  J’en ai fait 3 sur 4.

Le premier, le camping de Trout River au bout de la route des Tablelands, ce territoire de terre nue martienne.

Le camping Lomond avec ses sites en palier qui offre une vue extraordinaire sur le East Arm de la Bonne Bay.

Le camping Green Point, collé sur la mer, pour mon plus beau coucher de soleil.

Tiens, je vous invite pour un 4 min. 30sec. de détente, manque juste l’odeur…

Le parc du Gros Morne c’est évidemment la nature sauvage, mais on y traverse aussi quelques villages enclavés pour s’approvisionner pendant le séjour.

 

Gros Morne, comme Codroy Valley,  est propice à recevoir l’effet du lieu, je dirais même l’émotion du lieu, celle qu’on ressent seulement à être là, à ce moment.  Sentir l’air et la lumière.  Entendre l’espace…  En le quittant, on pense déjà à la prochaine visite.

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “En route vers Terre-Neuve: La planète Gros Morne…

  1. Rohmer aura été salué par Blouin avec son rayon vert. C’est déjà beaucoup que ces soleils qui s’exposent sur la nature fabuleuse de Terre-Neuve qui porte si bien son nom. Même en haute saison, les visiteurs sont peu nombreux à se partager ces espaces étonnamment vierges encore aujourd’hui. L’été dernier il faisait 9 degrés au mois d’août au passage de deux icebergs au large de Saint-Stephens. Amateurs de splendeurs et de randonnées sont gâtés par la pureté de la nature. La côte ouest présente les espaces les moins pollués de tout le continent. Mon troisième voyage à T-N et j’envie ceux qui en feront la découverte. Vos photos illustrent bien l’éloignement et le caractère intacte de ce coin de l’Ile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s