Berkeley, sur le pas de la porte de Frisco…

cotes ouest 3 Berkeley marina-1

(20 juillet)  Pour visiter San Francisco, on a mis pied à terre à Berkeley.  2 nuits dans un motel pour se dorloter un peu et une nuit dans un parking de gare.  De là on a pris un train de banlieue le samedi qui nous a emmenés en douceur dans le centre-ville.  Le lendemain, dimanche, je me suis dit c’est le jour idéal pour entrer en ville en west et on l’a fait.  On a eu du plaisir à monter et descendre les nombreuses côtes abruptes des collines et à rouler dans différents quartiers.  Je n’aurais pas fait le même circuit en semaine.  À la fin de la journée, on a pris le Golden Gate pour sortir de la ville.  J’ai adoré ce moment, c’était un de mes objectifs de rouler sur ce pont mythique et je l’ai réalisé.  Il parait que j’avais l’air complètement béat en conduisant BeauBrun sur le pont.  On ne s’est pas arrêté dans le parc aux pieds du pont parce qu’il y avait vraiment trop de monde, c’était parechoc à parechoc dans la sortie qui menait au Golden Gate Recreational Area, ce sera pour la prochaine fois. On a plutôt fait un arrêt à Sausalito et on a poursuivi par un petit tour du nord de la baie pour revenir camper dans le parking de la gare à Berkeley.

On aurait bien aimé camper au bord de la baie, mais y’avait plein de pancartes qui criaient «No overnight Parking!!!!» qu’on a pas osé, mais quelle vue !

cotes ouest 3 Berkeley marina-2 cotes ouest 3 Berkeley marina-3

Le vendredi, après s’être installé au motel, on s’est dirigé à pied vers le centre-ville de Berkeley pour s’offrir un souper au resto.  On a déambulé au hasard des petites rues derrière les rues commerciales et on a découvert une sympathique petite ville où il semble faire bon vivre.  On a bien mangé dans un buffet indien «All you can eat» pour 8$.  Tellement beau-bon-pas cher qu’on y est même retourné le lendemain soir après notre première journée à San Francisco.

cotes ouest 3 Berkeley-1

cotes ouest 3 Berkeley-1-2

cotes ouest 3 Berkeley-4

cotes ouest 3 Berkeley-3 cotes ouest 3 Berkeley-2 cotes ouest 3 Berkeley-2-2

Lundi matin on a fait un petit tour d’une partie du campus de la fameuse université de Berkeley et du quartier environnant.  On a visité la magnifique bibliothèque, WOW!  Ça donnait le goût de retourner aux études juste pour y aller tous les jours pendant un bout de temps.

cotes ouest 3 Berkeley quartier-1

cotes ouest 3 Berkeley quartier-2

cotes ouest 3 Berkeley university-9

cotes ouest 3 Berkeley quartier-3

Le campus

cotes ouest 3 Berkeley quartier-4

cotes ouest 3 Berkeley university-1 cotes ouest 3 Berkeley university-2 cotes ouest 3 Berkeley university-3 cotes ouest 3 Berkeley university-4 cotes ouest 3 Berkeley university-5 cotes ouest 3 Berkeley university-6 cotes ouest 3 Berkeley university-7

cotes-ouest-3-berkeley-university-8

C’est à Berkeley aussi qu’on a découvert la sympathique chaîne de petites épiceries Trader Joe’s, on en voudrait une dans notre quartier.  On y a fait provision de bonnes choses avant de partir vers Yosemite.

Big Sur, Henry Miller et cie…

(17 juillet)  Streets & Trips permet d’afficher sur la carte différents points d’intérêts comme des restaurants, des épiceries, stations d’essence, les gares, etc…. et aussi les bibliothèques.  Nous aimons bien visiter les bibliothèques qui sont souvent de beaux monuments architecturaux, même dans de tout petits villages.  On y trouve aussi presque toujours un accès Wi-Fi gratuit.  C’est pour ça que nous avons été intrigués de voir sur la carte de la région de Big Sur, au milieu de nulle part, la mention de la Henry Miller Memorial Library.  Nous nous y sommes évidemment arrêtés pour satisfaire notre curiosité et nous y avons découvert un sympathique endroit dédié à la vie et à l’oeuvre de ce grand écrivain américain, emblème de toute une génération.  Il y avait une petite librairie-bibliothèque où on pouvait consulter et/ou acheter toutes sortes de publications en rapport direct ou indirect avec Miller.  Plein de photos d’époque ornaient les murs de la petite boutique.  Il s’y passe toutes sortes d’activités culturelles, dont un festival annuel du film documentaire qui avait court au moment de notre passage et, curieux hasard, le soir même, on y jouait un film québécois.  Ce fût pour nous une enrichissante découverte que cette courte incursion dans la vie et l’oeuvre de ce grand auteur qui en a inspiré beaucoup d’autres.

C’est là aussi qu’on a appris l’importance de de la région de Big Sur pour plusieurs générations d’artistes qui y ont trouvé un refuge inspirant pour leur démarche créatrice.  Pensons seulement, comme exemple, à Jack Kérouac qui y a écrit un de ses romans qui porte d’ailleurs le titre de Big Sur.

Voilà un bel exemple du genre de découverte que la Californie nous propose et c’est exactement ce que je voulais y trouver en y venant.

Toujours au fil de la route 1, nous approchions tranquillement de San Francisco.  Pour notre dernier arrêt avant d’arriver près de la ville du mythique Golden Gate et de bien d’autres attractions que nous avions bien hâte de découvrir, nous nous sommes rendu, encore une fois, un peu à l’intérieur des terres où la carte nous indiquait un camping municipal.  Il s’agissait d’un tout petit RV park  à l’accueil sympathique, situé à Watsonville.

cotes ouest 2-1

C’est là que nous avons décidé de nous trouver un petit hôtel ou motel, pas trop cher et pas trop loin de San Francisco, d’où nous pourrions prendre un train pour entrer en ville, comme nous l’avions fait et apprécié à San Diego.  Pour dénicher ce genre d’endroit,  j‘aime bien utiliser Hotel.com.  Grâce aux commentaires des utilisateurs qu’on y trouve, on peut y faire d’agréables découvertes offrants d’excellents rapports qualité/prix.  Notre choix s’est porté sur un petit motel de Berkeley où nous avons réservé 2 nuits.

Le lendemain, nous avons repris la route vers notre destination ultime, mais tant qu’à passer par là, il m’était inconcevable de ne pas aller visiter de visu MA mecque à moi, le siège social de APPLE, à Cupertino.  Pour un macniaque comme moi, ce fut un petit plaisir qui m’a tout de même laissé un peu sur mon appétit, vu qu’il n’y avait rien d’autre à visiter, pour le public, que la boutique.  Il m’aurait fallu être invité par un membre de la confrérie muni d’un laissez-passer.  Quand même, j’ai bien aimé y arrêter.  La preuve, regardez-moi un peu, n’ai-je pas l’air heureux d’être là ?

cotes ouest 2-3

cotes ouest 2-1-2 cotes ouest 2-4

La cour intérieure vue du corridor des toilettes, c’est le plus loin où j’ai pu pénétrer…

cotes ouest 2-2

Après Cupertino, c’était vendredi, et j’espérais pouvoir traverser San Francsico, juste pour le fun, avant d’aller nous installer à Berkeley.  C’était vraiment naïf de ma part, quand je me suis retrouvé dans le trafic monstre, j’ai changé d’idée et nous avons traversé la baie vers Union City et on a pris l’autoroute 880, la plus directe jusqu’à notre motel, d’où nous avons planifier un peu notre visite du lendemain.  Berkeley est une petite ville très sympathique dont le coeur est le magnifique campus du même nom de l’University of California.  J’y reviendrai.

Notre petit motel.

cotes ouest 2-1-3