Tiens, ma charte…

Tout l’automne, j’ai lu, écouté, réfléchi autour du débat sur la charte.  Les cheveux m’ont souvent dressé sur la tête en voyant toute la mauvaise foi exprimée principalement à cause des histoires de fois, justement.  Résultat, ben moi aussi j’ai une proposition.  Comme je ne suis pas particulièrement savant, elle sera surement jugée trop simplette par les grands fendeurs de cheveux en quatre qui ont exprimé leurs positions sur toutes les tribunes et surtout contre le projet du gouvernement Marois .  Tant pis, je l’exprime pareil!

CHARTE POUR L’ÉGALITÉ

 Article UN :

L’État du Québec prône l’égalité absolue entre les hommes et les femmes.

Article DEUX :

Afin d’assurer la neutralité totale de l’État devant tous les citoyens, toutes actions, manifestations, expressions verbales, matérielles, vestimentaires qui contreviennent à l’Article UN, que ce soit pour des raisons idéologiques, économiques, politiques, philosophiques, religieuses, culturelles, spirituelles, historiques, sociologiques sont proscrites et sans appel, dans l’exercice de toutes les activités relevant de l’État, et ce dans toutes ses ramifications statutaires et financières.

Article TROIS :

Vous pouvez remplacer hommes et femmes par toutes les races, orientations sexuelles, apparences corporelles, conditions physiques, statuts économiques et toutes autres conditions humaines ne résultant pas d’un choix, mais d’un état de fait obligé.

Article QUATRE :

Ce qui se passe dans la chambre à coucher de citoyens majeurs et consentants ne regarde pas l’État.

Laïcité = Liberté

Aujourd’hui, pas de photo, pas de west, pas de kilomètres non plus, juste une idée… Une idée que je veux promouvoir.

Dans le cadre de mon travail au Département d’information et communication de l’Université Laval, j’ai  eu l’occasion d’entendre Madame Christiane Pelchat, présidente du Conseil du Statut de la femme du Québec, présenter le récent avis du conseil Affirmer la laïcité, un pas de plus vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes que je vous invite cordialement à lire.  Il contient à peu près tout ce que je pense de l’influence néfaste des religions et j’espère que toutes ses recommandations faites au gouvernement du Québec deviendront réalité le plus vite possible.  J’ai été impressionné par la crédibilité des arguments de madame Pelchat.  Je suis tout à fait d’accord avec l’affirmation que De tout temps, religion a rimé avec oppression des femmes, mais je crois surtout que toutes les religions ont été tout aussi dommageables pour l’humanité entière.  Et je reste poli…

Mesdames et messieurs, lisez ce document!  Peut-être qu’encore une fois, ce sera par la voix des femmes que la société évoluera.

Jacques Blouin, baptisé 1955, apostasié 2010.