Merci Madame Lise (Ouimet) Payette!

1606410_526429807455438_692650235_o

J’ai le souvenir que ma mère écoutait la radio en préparant les repas, en faisant le ménage, le lavage et toutes ces tâches de la femme au foyer des années soixante qu’elle était, tout en prenant soin de mon père invalide.  J’ai souvenir d’avoir entendu Les joyeux troubadours quand je rentrais de l’école pour diner, mais j’ai encore plus le souvenir d’avoir entendu la voix de Lise Payette à l’émission Place aux femmes que ma mère écoutait assidument.  C’est probablement là le plus ancien souvenir que j’ai de cette grande dame québécoise que j’ai toujours admiré pour son engagement et ses talents de communicatrice.  Je dois avouer que je suis encore aujourd’hui sous le charme de sa voix douce et déterminée.

Alors, Madame Payette, j’aimerais vous remercier, parce que si ma fille peut aujourd’hui choisir de mener sa vie selon ses désirs profonds et non selon un carcan archaïque sexiste comme l’ont tant subit les femmes des générations précédentes, au Québec comme ailleurs, c’est en grande partie grâce à vous et à la détermination que vous avez exercé toute votre vie pour que la condition des femmes évolue vers l’égalité.  Et je crois que tout cela permettra à mon fils aussi de grandir avec une meilleure perception du rôle des femmes, autant dans la société que dans ses relations intimes.  C’est un très grand legs que vous avez contribué à bâtir pour les générations qui vont suivre, merci!

J’espère que le documentaire Lise Payette : un peu plus haut, un peu plus loin sur la vie de Lise Payette sera présenté dans toutes les écoles, et souvent, afin que ne se répète plus jamais la scène du début du film dans laquelle on découvre l’ignorance historique de la jeune génération d’aujourd’hui, parce que pour comprendre ce que l’on est, il faut connaitre d’où l’on vient et tout le chemin parcouru par celles et ceux qui nous ont ouvert les portes de l’évolution vers l’égalité et la justice sociale.